icone home

France : comment se porte la construction de logements ?

En France, où en est-on dans  la construction de logements ?  Le plan de relance instauré en été 2014 est-il efficace ?  Quelques chiffres que nous avons sélectionnés pour vous.

Construction de logements

La construction de logements en France

Permis de construire vs mise en chantier

En France, sur la période avril-juin 2015, le nombre de logements autorisés à la construction a augmenté de 3,7% par rapport à la période janvier-mars. Parmi ces logements autorisés à la construction, nous pouvons noter une différence entre les logements collectifs et individuels. L’accroissement est de :

  • 3,2% pour les logements individuels
  • 4,2 % pour les logements collectifs

En revanche, sur cette même période d’avril à juin, alors que le nombre de logements autorisés à la construction a augmenté, les mises en chantier de logements neufs ont diminué de 7%. Entre juin 2014 et juin 2015, 344 000 logements ont été construits au lieu des 500 000 initialement fixés par le gouvernement. Cela représente une baisse de de 5,8%.

Le plan de relance du bâtiment : la clé de la réussite ?

D’après l’INSEE, le délai moyen d’ouverture des chantiers diminue, ce qui encouragera peut-être davantage les constructions. Patrick Liébus, président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, a déjà constaté, pour le mois de juillet, une petite amélioration des carnets de commandes, notamment pour les bâtiments à haute performance énergétique. Cela conforte le gouvernement  dans sa prise de mesures. Pour ceux qui ne s’en souviendraient pas, le plan Valls de relance du bâtiment, annoncé le 29 août 2014, proposait, au niveau énergétique, plusieurs mesures :

  • Une simplification du crédit d’impôt développement durable, ce dernier étant renforcé à hauteur de 30% du coût des travaux. Il concerne également les compteurs de chauffage et d’eau chaude ainsi que les points de recharge des véhicules électriques
  • Une relance de l’éco-prêt à taux zéro, visant à atteindre 100 000 prêts par an et à favoriser les entreprises « reconnues garantes de l’environnement »
  • Une favorisation des rénovations énergétiques pour les ménages modestes, en augmentant les moyens d’engagements financiers de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

Des inégalités régionales

Les régions sont inégales face aux chiffres de mises en chantier et donc face à leur aptitude à relancer l’emploi dans le domaine de la construction. L’Alsace enregistre par exemple, en juin 2015, de très beaux chiffres (+12,8% pour les mises en chantier), tandis que l’Ile-de-France souffre d’une pénurie de permis de construire. Les mesures prises par le gouvernement (incitations financières, taux d’intérêts bas), devraient doucement porter leurs fruits dans les régions les plus nécessiteuses.

 

Source photo :
Pexels

Laisser un commentaire





* Champs obligatoires

CMM Equipments


KitPower

Devenir rédacteur

Vous avez une question ou une suggestion ? N'hésitez pas à nous contacter :

Contactez-nous